En avril 2016, le magazine « Capital » interviewait Bras Droit des Dirigeants pour un article à paraitre sur son site. Ce fut l’occasion pour la personne interviewée de tordre le cou à deux ou trois idées reçues sur le sujet du temps partagé et de la direction commerciale externalisée.

En premier lieu, Bras Droit des Dirigeants rappelle les constantes de sa mission. Les petites et moyennes entreprises qui ne peuvent assumer financièrement l’embauche d’un directeur commercial à temps plein, peuvent recourir aux services de Bras Droit des Dirigeants.

Avec la mise en place d’un contrat type « prestations de services », l’intervention du cadre externalisé consiste à développer les ventes en mettant en application des méthodes et des concepts qui ont déjà fait leur preuve par ailleurs. Il devient le manager de l’équipe commerciale pendant un ou plusieurs jours par semaine selon l’enveloppe budgétaire prévue par le dirigeant.

N’existe-t-il pas déjà de nombreux prestataires qui assurent ce genre de mission ?

La différence entre Bras Droit des Dirigeants et les autres prestataires réside dans le fait que seuls des cadres expérimentés et opérationnels sont envoyés sur mission.

Cette mise à disposition en temps partagé ne sert pas qu’à grossir les effectifs de l’entreprise. Bras Droit des Dirigeants apporte une vraie valeur ajoutée qui prend son effet de façon très concrète. Le principe de rémunération de la prestation (fixe + commissions en fonction des résultats obtenus) nous permet de fidéliser une vaste clientèle.

Cet article est aussi l’occasion de revenir sur la durée des prestations effectuées. Certaines entreprises nous confient parfois plusieurs postes (direction commerciale, financière et ressources humaines). La première phase de la mission s’étend sur minimum 6 mois. 

Le reste de l’intervention dure entre 15 et 18 mois en moyenne avec un taux de renouvellement de 95%.